30/10/19

Découverte de la région de Dakhla au Forum Maroc-France

8 adhérents du Cluster se sont rendus au Maroc pour 3 jours de rencontres avec les acteurs Marocains

Dakhla, la région au taux de croissance le plus important du Royaume du Maroc.

+ 350 participants, entreprises Marocaines et Françaises confondues, dont faisaient partie les 8 entreprises de la délégation du cluster Eco-Energies.

 

L’objectif du forum : créer un lieu de rencontre efficace et dynamique avec une approche gagnant-gagnant:

  • Présentation du Plan de Développement Régional
  • Ateliers thématiques : zoom sur les secteurs stratégiques
  • B to B : rendez-vous avec les principaux opérateurs économiques de la région
  • Déjeuners et dîners networking

 

Vision 2030 du Plan de Développement Régional, quels potentiels ?

La région de Dakhla-Oued Eddahab bénéficie d’une forte impulsion royale lui permettant de développer 4 secteurs à fort potentiel : le tourisme, la pêche, l’agriculture, et les futures routes logistiques liées à la création du Port Dakhla Atlantique et de la West Africa Free Zone.
Idéalement positionnée entre l’Europe et l’Afrique Subsaharienne, la région de Dakhla bénéficie d’une position géostratégique privilégiée lui permettant de développer ces secteurs simultanément, avec pour objectif de faire de la presqu’île un hub terrestre, maritime et aérien le plus important de l’Afrique de l’ouest d’ici 2030.

Concrètement, le développement de la région se traduit par de nombreux projets de développement des infrastructures et des réseaux eau/électricité, la création du port, la multiplication de la capacité aérienne, l’implantation d’unités de dessalement, la création d’une aérocité sur 50 hectares. L’objectif sur 2030 vise la valorisation de la baie de Dakhla via la création de logements, d’hôtels, d’établissements de santé etc.

 

Les ateliers thématiques et l’intervention du Président du Cluster :

4 ateliers sur les secteurs d’activité en développement se sont déroulés durant une après-midi. Bruno Dehan, Président du Cluster, est intervenu durant l’atelier « Tourisme », afin de promouvoir l’éco-bâtiment auprès des acteurs de la région.

A Dakhla, le tourisme s’est développé essentiellement autour de la pratique du Kitesurf naturellement encouragé par l’intensité du vent présent toute l’année. Le tourisme fait donc partie des 4 piliers principaux du PDR. En lien avec un environnement naturel et unique à préserver, c’est l’écotourisme qui est principalement visé, avec le souhait d’accueillir les touristes et les sportifs dans le respect de la faune et la flore présents sur la presqu’île et éviter le tourisme de masse.

Bruno Dehan soutient cette initiative: « Le potentiel de la région est colossal, mais nous devons en priorité éviter de reproduire les erreurs que nous pouvons constater en France. Nous avons aujourd’hui l’expérience et les compétences nécessaires pour inscrire les structures et infrastructures dans le respect du paysage. Nous pouvons tout à faire profiter du potentiel du territoire tout en minimisant l’impact des bâtiments et en respectant l’espace naturel. »

 

One-to-one meetings, le temps des affaires :

Les rendez-vous planifiés entre les entreprises françaises et marocaines se sont déroulées tout au long de la première journée. L’espace était également propice aux échanges et aux rencontres, et le discours commun des 8 adhérents leur a permis de décrocher un rendez-vous à venir en novembre afin de se positionner sur un projet d’écolodge de 200 chambres à Dakhla. Représenter la force du réseau et de la complémentarité des savoir-faire de l’éco-bâtiment est un atout de taille pour décrocher de nouveaux contrats.

Couplé aux cocktails et déjeuners, chaque moment de la journée permet de rencontrer dans une ambiance conviviale tous types d’acteurs de la région sur les secteurs d’activité divers, pour créer des opportunités de développement économique.

 

Pour conclure ces deux journées riches en découvertes et échanges :

Le Cluster avait tout à fait sa place dans un forum regroupant les futurs acteurs d’un développement régional à très fort potentiel, qui souhaite s’inscrire dans une logique de respect de l’environnement et de la culture. Ce fut une occasion unique de partager les savoir-faire du réseau en terme de bâtiments respectueux de l’environnement.

Dans une démarche socio-économique, le Maroc multiplie le développement des formations et la création d’universités, dans un souhait de faire appel à la main d’oeuvre locale. Malgré tout, le pays est ouvert à l’importation des compétences internationales, et la participation à ce forum nous démontre que la France peut tout à fait se positionner en tant que partenaire privilégié en matière de construction et de valorisation des bâtiments responsables.

 


GALERIE PHOTOS 

Forum d’affaires

 

RDV B to B des adhérents du Cluster

 

Intervention de Bruno DEHAN, Président du Cluster

 

Revenir aux articles